Carnet de voyages en Nouvelle-Zélande, Europe et Asie
Où aller en Asie du Sud-Est?

Où aller en Asie du Sud-Est?

Après quelques voyages en Asie du Sud-Est, je commence à avoir quelques endroits préférés. Entre plages et montagnes, la diversité de ce continent, qui ne m’avait jamais vraiment attiré avant que l’on me propose un stop-over à Singapour, m’enchante toujours autant après plusieurs séjours sur place. Il me reste pourtant encore tellement de lieux à visiter: le Myanmar, les plages des Philippines, le Nord du Vietnam, Laos, Thaïlande, pour ses paysages montagneux, et j’en oublie surement.

Où aller en Asie du Sud-Est?

Sur une palette de sept pays visités, j’ai une mention spéciale coup de cœur pour Luang Prabang, Ubud, Koh Tao et Koh Rong. Ils n’ont pas grand-chose en commun, mais j’y ai à chaque fois retrouvé une atmosphère de sérénité qui me va bien. J’y retournerai sans aucune hésitation.
Voici le meilleur de ce continent, de façon complètement subjective:

  1. Luang Prabang: j’ai su dès l’atterrissage que j’aimerais ces montagnes verdoyantes du Nord du Laos, et le calme qui se dégage de cette petite ville tranquille aux couleurs douces, sur les bords du Mékong. Ça doit être mon coté savoyard qui ressort dans ces moments-là.
  2. Koh Tao: l’île de la Tortue, dans le Golfe de Thaïlande est un havre de paix entre Koh Phangan – et ses full moons – et Koh Samui blindée de complexes touristiques. Les fonds marins y sont magnifiques, les plages encore vierges, la vie relativement simple. J’y avais prolongé mon séjour après avoir passé mon niveau un de plongé. 
  3. Ubud et ses rizières: très cliché, très touristique, mais le petit « village » balinais est tellement agréable entre ses nombreuses ruelles et ses rizières environnantes. Les habitants y prennent leur temps, et nous on peut y marcher des heures et se perdre dans les collines, avant de se retrouver dans une petite ferme isolée où la conversation s’engage avec les locaux. Bizarrement, j’ai complètement occulté ce côté carte postale, pour n’y retenir que la sérénité que j’y avais ressenti. J’ai hâte d’y retourner dans une autre vie, pour faire du yoga et entamer une semaine de retraite.
  4. Angkor Wat: envoûtant. La silhouette des temples apparaissant dans la brume au réveil, les ruines perdues dans la jungle au petit matin, comme une impression d’être Indiana Jones découvrant le temple maudit. Il y en a tellement qu’il faudrait une semaine entière pour en faire vraiment le tour.
  5. Les volcans javanais au lever du soleil: le Bromo au réveil restera un spectacle gravé à jamais dans mes souvenirs. Tant pis pour les courtes nuits, les réveils à deux heures du mat’ puis à minuit pour marcher quelques heures jusqu’au sommet d’Ijen, juste à temps pour voir le soleil se lever à l’horizon, la brume de souffre recouvrant doucement le lac volcanique, en vaut largement la peine.
  6. Koh Rong: dernière découverte en date, les plages de Koh Rong qui s’étalent sur des kilomètres de sable fin. J’y ai retrouvé la même ambiance qu’à Koh Tao, la fête en plus, la facilité thaïlandaise en moins. La surprise c’était que les plages cambodgiennes sont encore préservées du tourisme, mais pour combien de temps encore?
  7. Mango sticky rice: le meilleur de ce continent, c’est aussi la nourriture. Gourmande que je suis, le peu de choix de desserts dans ces pays me manque parfois un peu, d’où cet amour inconditionnel pour le mango sticky rice, mariage parfait de la mangue fraîche et du riz collant sucré.
  8. Les formations rocheuses de Koh Phi Phi et Krabi: on n’a pas encore fait mieux que les eaux turquoises thaïlandaises et ses long-boats bigarrés. La journée de croisière qu’on avait faite avec les garçons reste un de mes plus beaux souvenirs de ce mois de Mai 2011, surtout lorsque l’on a fini à Maya Bay au coucher du soleil.  
  9. Les fonds marins de Gili: voir des tortues en faisant du snorkelling, puis en compter une dizaine le lendemain lors d’une sortie plongée. Parmi la vingtaine de spots à découvrir, l’un s’appelle quand même Turtle Paradise… Le seul problème de Gili, c’est qu’il faut doser les soirées – bien agréables sur Gili T – et les plongées, non compatibles avec l’alcool et la fatigue.
  10. Hoi an: j’avais adoré faire une pause dans mon séjour chaotique au Vietnam, en m’arrêtant quelques jours à Hoi an. C’était la première fois en plusieurs mois que je retrouvais une atmosphère citadine, avec une culture et une histoire, ainsi qu’un petit centre historique. La nourriture y est excellente, il y a mille activités à faire dans la campagne environnante, et la ville est vraiment belle.
  11. Bonus – Beer Lao. dès que j’en trouve à Paris, la madeleine de Proust fait son effet, et je me mets à confondre Canal Saint martin et Mékong.

A moi la beauté du Myanmar et les plages des Philippines pour un prochain voyage. Pour plus de conseils sur comment partir en Asie et les différents visas nécessaires, cliquer là. Par contre, j’avoue que je commence à connaitre les particularités de l’Asie du Sud-Est, vivement que je change de continent et que j’aille en Amérique latine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge