Carnet de voyages en Nouvelle-Zélande, Europe et Asie
Otago Peninsula

Otago Peninsula

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

(Baudelaire, L’Albatros)

J’ai oublié la suite de ce poème étudié il y a très longtemps, à l’époque où le nom de Baudelaire n’évoquait déjà plus qu’un poète pour moi. Mais ces quelques vers me sont revenus quand j’en ai vu un voler au-dessus de ma tête. Les mauvaises langues diront que c’était une grande mouette, mais à côté de la seule colonie d’albatros de Nouvelle-Zélande, et presque la seule au monde, j’ai le droit d’y croire nan?

otago_peninsulaSinon, il y avait aussi des cormorans, trop de mouettes, des petits lapins et des phoques un peu endormi. Pour voir les manchots à yeux jaunes, on s’est un peu perdues sur une route de gravier, sous la pluie, et on a marché pendant trente minutes sur une longue plage, avant de tomber sur un… gros phoque endormi! Les pingouins étaient trop timides, on les a vu de loin, le phoque ne faisait que bailler – mais qu’est qu’il était près et impressionnant, même endormi!

Les trombes d’eau ne nous ont par contre pas quittées pendant toute notre visite de la péninsule- encore le cyclone australien… Cet endroit est splendide, un mélange de Bretagne et du Sud-Ouest de la France, très sauvage et plein de petites criques.

Je me suis fait un peu plaisir, je me suis acheté un coquille de paua, un magnifique coquillage d’ici, pleins de reflets de toutes les couleurs. Il fallait juste s’arrêter sur le côté de la route, choisir sa paua, et payer dans l’honesty box le prix noté dessus. Honesty box, encore un concept qui ne marcherai JAMAIS en France…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge