Carnet de voyages en Nouvelle-Zélande, Europe et Asie
L’Asie, c’est fini…

L’Asie, c’est fini…

En direct de l’aéroport de Kuala Lumpur, en plein milieu d’une looooongue journée.

Saigon –> Kuala Lumpur –> Singapour –> Paris

Asie

Mes cinq semaines en « sas de décompression » sont finies. Pour le parcours final, je vous renvoie au plan initial, c’est exactement le même. Pour une carte plus détaillée, googlelez les noms… Je ne compte plus les kilomètres, mais je peux vous dire que j’ai envoyé environ 130 cartes postales en neuf mois, dont un tiers à ma mamie et mes parents – le dernier lot vient de partir.

Après une belle découverte, je suis maintenant prête à rentrer en Europe. L’Asie du Sud-Est ne m’avait jamais vraiment attirée, mon numéro un sur ma to-do-list depuis des années étant l’Amérique latine. Mais le stop à Singapour « autant de temps que je veux dans la limite de la durée de mon billet » m’avait donné des idées. Et même si le choix des pays à visiter n’a pas été facile, je ne regrette pas pour une première fois ici! Je réfléchis d’ailleurs déjà à revenir descendre le Laos, Cambodge et Sud du Vietnam en six semaines, ou un mois en Indonésie. Par contre il faut que je revienne vite, car ça évolue bien trop vite. Le Vietnam est le pays le plus « authentique » que j’ai vu, mais l’évolution est très rapide, et d’ici trois-quatre ans ce sera le niveau de la Thaïlande, qui aura elle aussi évolué. Donc un conseil, venez ici maintenant!

Singapour, la Malaysie, la Thaïlande et le Vietnam, ça a un peu été ma « cerise sur le gâteau ».

Je ne sais pas si vous avez déjà réfléchi à cette expression.

Qu’est-ce qu’on savoure le plus de la cerise ou du gâteau?…

Mon gâteau, mon cheesecake à moi, la meilleure partie de mon voyage, c’est la Nouvelle-Zélande. Sans aucune hésitation. C’est par gourmandise que j’ai rajouté de la mangue, savourée à sa juste valeur. Mais j’ai encore faim…

(pour ceux qui se posent la question, sur la photo il y a mon pied blessé, après 3 semaines, mon travel book, Tepapa le kiwi bleu donné par la team d’Auckland, Kiki le kiwi que je ramène à Marina, le Lonely, ma bible, et « On the road », que je n’arrive pas à lire, alors que j’ai dévoré « The Beach » en trois jours…)

One comment

  • Je retourne faire un tour sur ton blog pour un petit peu d’inspiration en mode touriste en asie du SE. La, je vois la couverture du bouquin, j’ai le meme en version ‘The Beach’. Je me dis, « tiens,
    elle lit On the road, j’arrive pas a le lire alors que j’ai devore the Beach en trois jours..! »

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge