Carnet de voyages en Nouvelle-Zélande, Europe et Asie
Back in Mount Taranaki again :)

Back in Mount Taranaki again :)

Mont Taranaki
Après une semaine à Wellington et des recherches de colocation et de boulot fructueuses, je me suis prise une autre semaine de voyage, pour aller voir les endroits de l’ile de Nord où je n’avais pas encore eu le temps de passer. Cela me coutant moins cher de voyager que de vivre en ville (ou presque…), pourquoi s’en priver?

Comme je disais dans le dernier post, j’ai retrouvé une amie de prépa que j’avais perdue de vue depuis cinq ans, au musée Te Papa à Wellington, Charlotte. Avec Steve, son copain, ils font le tour du pays en six mois, avec un van. Et ils m’avaient gentiment proposé de faire un bout de chemin avec eux. Je les ai donc appelé vendredi soir dernier, une fois les derniers détails de ma colocation trouvée réglés. Ils étaient du côté Ouest de l’ile du Nord, là où j’étais le weekend d’avant.

Mais je n’ai pas hésité longtemps, j’ai pris un bus partant de Wellington samedi matin et dans l’aprèm j’étais à Hawera, à l’entrée de la région de Taranaki, ou ils m’attendaient tous les deux dans leur joli van customisé.

Quel weekend! Et quel plaisir de flâner sur les routes, de faire des tours et des détours au gré de ses envies et non pas être dépendant du bus! On a donc suivi la Surf Highway, qui fait le tour du Mount Taranaki, et qui, comme son nom l’indique, est un endroit avec de grosses vagues. Mais, je le rappelle, ici c’est le début du printemps, équivalent de fin avril en France, alors pour la baignade on attendra! Par contre, pour la rando on n’a pas attendu, dimanche on a marché sur le Mount Taranaki, en suivant la Summit Road… mais le sommet étant sacrement enneigé, on s’est juste arrêté à la limite de la neige, ce qui nous a quand même fait 4 heures de rando bien sympathiques. Et quelle vue de la-haut! Une fois les nuages partis, on voit toute la baie de New Plymouth, des plaines sur des centaines de kilomètres à la ronde, et là-bas au loin, dans les nuages, le Mount Ruapehu, à côté d’où j’ai fait ma randonné la semaine dernière. Hier, on en a encore profité, se perdant dans les forêts du Mount Taranaki, remplies de fougères et de cascades, tombant presque nez à nez avec des jardins fleuris de centaines de rhododendrons, et profitant des derniers rayons de soleil d’une belle journée de printemps dans le plus beau parc du pays à New Plymouth… Je me suis aussi fait une belle frayeur en grimpant sur un rocher surplombant la baie de New Plymouth, haut de 166 feet (euh… pour l’équivalent je vous laisse faire!). Au bout d’un moment ce n’est que de l’escalade au dessus de la mer Tasman, avec juste une corde en fer pour se retenir… notion de sécurité toute relative! Vertige vaincu sur le moment, mais toujours pas pour oser faire de la chute libre (une institution ici!).

Et comme toutes les bonnes choses ont une fin, après trois jours à beaucoup parler, à échanger sur nos expériences ici et ailleurs, à troquer nos livres lus, à prendre du plaisir d’être avec quelqu’un partageant avec moi un passé commun, à être bien tout simplement, je suis partie ce matin vers l’Est. Charlotte et Steve ont encore deux mois devant eux pour explorer l’ile du Nord… Je serai donc ce soir à Napier, et je vais profiter du soleil et de l’océan Pacifique encore quelques jours avant de rentrer à Wellington, le weekend prochain.

One comment

  • Content que tu aies passe un bon moment en notre compagnie. ce fut reciproque.

    Et au fait, je l ai fait le grand saut dont tu parles, a Taupo, alors bon courage si tu le tentes, mais c est enorme, tout simplement.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge