Carnet de voyages en Nouvelle-Zélande, Europe et Asie
Aotea, ou Great Barrier Island en anglais

Aotea, ou Great Barrier Island en anglais

Great Barrier Island

C’est une petite île de 30km sur 15 sur laquelle j’ai passé mes deux semaines. Le climat est très changeant, car comme son nom l’indique, c’est une barrière du Pacifique et y a beaucoup de vents, notamment le South-East wind, qui vient de l’Antarctique. Il fait pas mal chaud, mais c’est humide, et venteux. L’île est complètement sauvage ou presque, il n’y pas de banque, pas de poste, les routes sont des pistes, l’accès au net est très limité (au cas où vous ne l’auriez pas remarqué !), et l’eau courante n’est pas gérée par l’île, chacun a son propre système ! Donc une expérience qui promettait d’être très intéressante, et qui l’a été !

Le nombre de wwoofers ici a pas mal changé, entre 2 et 5, avec plusieurs français. Le premier weekend – car on a tout de même 3 jours de repos par semaine – on est parti visiter l’île. On a donc loué une voiture pour deux jours, car c’est franchement pas cher, surtout si on divise par 4. Par contre, il n’y avait qu’un seul conducteur, moi en l’occurrence. Mary, l’américaine, était la seule à avoir son permis, mais ne sait conduire que sur des automatiques… no comment ! Comme je disais donc, les routes sont pourries sur l’île, y a que des pistes. En gros, c’est comme rouler sur la neige, on ne dépasse pas les 30-40km/heure. Et on s’y fait de conduire à gauche, faut juste ne pas oublier en sortant des parkings !

Great Barrier Island est un endroit magnifique, complètement sauvage, avec pleins de longues plages de sable fin, quelques montagnes et nombreux sentiers pour s’y promener. La végétation est très verte, avec des espèces d’arbres et des oiseaux inconnus au bataillon, ce qui est complètement dépaysant. C’est une île réputée pour ses chemins de randonnées (comme toute la Nouvelle-Zélande j’ai l’impression !), et on en a testé quelques-uns. Notamment le petit sentier menant aux Hot Springs, qui sont, comme leur nom l’indique, des sources d’eau chaude. L’eau y est donc tiède (faut pas non plus exagérer !), sensation étrange et néanmoins très agréable, surtout avec le soleil de printemps qui perce à travers les feuillages… moins quand les enfants (qui sont en ce moment en vacances), hurlent à côté de nous car ils se sont brûlés dans l’eau, en creusant dans la boue !

Aotea est le nom de l’île en maori, Aotearea c’est l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande (ou toute la Nouvelle-Zélande, ça dépend des interprétations). En tout cas j’y serais surement jamais allée si j’avais pas eu cette opportunité de WWOOFING ici, donc c’est une très bonne expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge