Carnet de voyages en Nouvelle-Zélande, Europe et Asie
No more days off…

No more days off…

ponsonby

… ou plus de jours de congés, en français dans le texte!
Et oui, c’est le jeu ma pauvre Lucette comme dirait l’autre, un stage ça ne paye pas le loyer ni la nourriture! Ça ne finance pas non plus les voyages, mes vingt heures hebdomadaires au café non plus… Normalement, il me reste encore assez de sous pour me faire plaisir à Pâques et visiter les endroits encore inconnus, à voir!
Il n’empêche qu’on ne devrait pas bosser le weekend, surtout quand le soleil est au rendez-vous! Un temps extraordinaire pendant deux jours, comme pour rappeler que mais oui, mais oui, l’été est fini. Qu’à cela ne tienne, je suis allée piquer une petite tête dans la baie d’Auckland hier après le taf. La plage est à 15 min à pied de chez moi… ça fait un bien fou.
Vous comprenez maintenant pourquoi ce blog n’est plus trop à jour…

Je n’ai surtout plus de super histoires ou belles découvertes à vous faire partager vu que je ne bouge plus! Mon quartier, Ponsonby, vaudrait bien une histoire quand même… Situé sur une petite colline au Nord du Central Business District (comme aux States oui), il n’y a que des petites maisons blanches à deux étages, jardins autour, quelques petites boutiques bobo, des cafés branchés – comme celui où je bosse – des enfants, et des chats partout! Il y fait vraiment bon vivre, la plage à 15 min, des parcs tout autour, et aucun bruit parasite, ce qui est exceptionnel pour une ville comme Auckland!

Je vais courir régulièrement dans le parc à côté du collège, avec de magnifiques couchers de soleil à l’horizon, et je passe mon temps libre dans cette maison qui me fait beaucoup penser à Hurlevent – la maison de famille trinitaine, pas le roman d’Emily Brontë.

ponsonby_auckland

C’est toujours ouvert, aussi bien isolé, le soleil rentre par tous les côtés, on marche pieds nus toute la journée, on y rentre comme dans un moulin et chacun vient se servir dans la cuisine. C’est surtout cet air de vacances, pas loin de la plage, avec le bruit du vent qui souffle dans les branches le soir, qui fait que de temps je me croirais à la Trin’. Un endroit où ça ne m’aurait pas déranger de rester plus longtemps… si ce n’était pas à Auckland! J’attends mon prochain jour de congé avec impatience pour prendre le ferry et aller sur les îles en face, marcher dans la nature et voir des plages magnifiques!

N’oubliez pas qu’ici aussi on change d’heure, je viens de passer à l’heure d’hiver. Nous avons donc 10h de décalage maintenant. Il est 19h37 ici, donc 9h37 en France. Rappelez vous en si jamais cela vous prend de m’appeler d’ici mon départ!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge