Carnet de voyages en Nouvelle-Zélande, Europe et Asie
Premiers jours à Auckland

Premiers jours à Auckland

Auckland City of sails

Et voila, j’ai fait toutes les démarches administratives, je peux quitter Auckland! Et j’ai hâte!! Hâte de quitter l’auberge, où il n’y a que des Allemands (sept dans ma chambre d’ailleurs, et je vous avoue que ça aide pas à trouver le sommeil!), où je me fais piquer ma bouffe, chose pas si étrange que ça dans une auberge vous direz… et je n’arrive toujours pas à dormir avant 5h du mat! Ah si, 3h ce matin, y a du progrès…

J’ai quand même visité un peu la ville, avec des jeunes rencontrés à l’auberge. Y a que des jeunes européens qui cherchent un taf et un endroit ou rester, ou pour voyager… Beaucoup d’allemands je disais, quelques francophones, des brésiliens, américains et asiatiques… bref, beaucoup de jeunes, ce qui fait une ambiance sympa, mais un peu pesante, car on cherche tous la même chose, on vient d’arriver, donc ça n’avance pas trop! Vivement les autres endroits, je retrouverais avec plaisir les gens rencontres ici, et on pourra échanger sur ce qu’on a fait, et non sur ce qu’on a envie de faire, qui dépend de pas mal de choses! Je disais donc, hier je suis montée sur le Mount Eden, la plus haute colline d’Auckland (200m!), avec une allemande et une norvégienne. La vue de la-haut est assez impressionnante, on voit sur des kilomètres toute l’agglomération d’Auckland, des maisons sur un périmètre immense, et un océan de chaque cote – pour ceux qui ont la flemme de chercher, y a l’Océan Pacifique d’un cote, la Mer Tasman de l’autre. Les zones urbaines n’étant pas ce que je cherche ici, ça a donc augmenté mon envie de partir! Juste pour votre culture générale, un tiers de la population totale de Nouvelle-Zélande vit dans la conurbation d’Auckland! Et pas de moutons…

Cet aprem, après un rapide passage à l’Université d’Auckland, pour signer mon contrat de stage au bureau des relations internationales, que je commencerais le 14 février prochain, je suis partie faire un tour a Devonport. Il faut prendre un ferry pour rejoindre ce petit port avec pleins de maisons victoriennes. Une fois la-bas, on en fait vite le tour, mais la vue depuis les volcans éteints est encore une fois assez impressionnante! Je n’utiliserais pas le mot « magnifique », parce qu’une ligne de gratte-ciels je ne trouve pas ça exceptionnel, mais de l’autre cote, il y a toutes les petites îles de la baie d’Auckland, vers ou je vais aller demain, et là ça donne bien envie d’aller y passer plus de temps! Ah oui certains vont rire… c’est le début du printemps, donc qui dit début du printemps pour moi dit premiers coups de soleil!!! et oui, j’ai pris des rougeurs aujourd’hui… et c’est pas une blague, le trou de la couche d’ozone est bien au-dessus d’ici, ils ne vendent pas de crème solaire en-dessous de l’indice 30!

Un petit mot de ma banquière néo-zélandaise avec qui j’étais ce matin, et qui est encore plus bavarde et gentille que ma banquière d’Annecy (ça existe, si, si!). Je me plaignais des 24h de vol pour venir ici, et elle m’a justement rappelé que les premiers européens ont mis six semaines a venir ici, et que quand ses parents allaient en Europe c’était six semaines de bateau, six semaines la-bas, et six semaines retour. Comme quoi, a-t-elle conclu, quand on vit ici c’est le deal, tout est loin!

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge