Carnet de voyages en Nouvelle-Zélande, Europe et Asie
Préparation au Tour du Mont-Blanc

Préparation au Tour du Mont-Blanc

J’avais prévenu que ce mois de Juin serait sportif. Fini les 20km de Paris-Saint Germain en Laye et autres réjouissances de running sur bitume, je pars faire un tour en montagne.

Pas n’importe quel tour. Celui du Mont-Blanc.
Le plus haut sommet européen, un de mes proches voisins haut-savoyard, qui culmine à 4 810 mètres.
preparation_tour_mont-blancUn sentier de randonnée, le GR du Tour du Mont-Blanc, TMB pour les intimes, en fait le tour, sur 170km environ et 10 000 mètres de dénivelé.
Cette randonnée me tentait depuis longtemps, il ne me restait qu’à trouver l’acolyte et le temps.
C’est chose faite, on s’est pris une grosse semaine et on part demain avec Charline, chercher le dahut en traversant trois pays.
On est prêtes.
Après moult préparatifs physiques et matériels, on est enfin à Annecy, les chaussures astiquées et le sac vérifié quinze fois. Il ne nous reste plus qu’à remplir le backpack de quelques fromages et saucissons, regarder la météo, s’étirer un peu, et c’est parti, direction la vallée de Chamonix et les Houches. 

Préparation Tour du Mont-Blanc

Préparation, c’est vite dit.

Pour rappel, je vis actuellement à Paris, assez loin des premières montagnes alpines. Peu de randonnée donc, mais beaucoup de running ces derniers temps, avec parfois un peu de dénivelé (si, si, les Buttes-Chaumont ça grimpe!), et toujours de la natation et du vélo de façon régulière- non, je ne m’entraîne pas pour un triathlon. Ça a l’air d’avoir porté ses fruits sur ma condition physique et mon souffle. Mais ne vendons pas l’ours avant la peau… on en reparlera après deux jours et 15 heures de marche!

preparation_tour_mont-blancEnsuite vient la question de la logistique pratique. Quel matériel emporter? Quel sac choisir? Se limiter à combien de kilos? Est-ce que le maillot de bain est nécessaire, afin de rattraper ce futur bronzage marque de chaussettes/marque de short/marque de t-shirt?

On a tenté d’y répondre en allant faire une razzia de fringues Quechua, en se répartissant pharmacie et appareils photos, et en limitant tout accessoire superflu. Le résultat de 7,5 kilos (sans nourriture) me satisfait amplement, surtout quand je pense que chaque gramme sera ressenti tout au long de chaque journée.

Enfin, concernant la préparation du parcours, on a misé sur le « confort » et la facilité des refuges. On potasse le topo du Tour, on s’est beaucoup aidé du site spécialisé dans la préparation du TMB, et on a passé quelques coups de fils aux guides chamoniards. Normalement, on est prêtes. Y a plus qu’à!

Je vais essayer de poster des photos régulièrement, alors suivez-moi sur la page facebook, mon compte twitter, ou mon compte instagram pour des infos fraîches et fortes en altitude!  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge