Carnet de voyages en Nouvelle-Zélande, Europe et Amérique du Sud
Weekend en Méditerranée

Weekend en Méditerranée

Décembre. Les virées estivales semblent loin. Les journées se sont raccourcies, j’ai ressorti mon bonnet et mes gants. On se rapproche plus de Noël que du soleil. Les robes sont rangées, pliées en haut du placard avec maillots de bain et autres tenues légères. Le rythme a ralenti, et les grèves s’en sont mêlées. Alors pour faire passer plus vite les heures hivernales, je lève les yeux au moindre rayon de soleil, j’écoute en boucle ma playlist sud-américaine de l’an dernier, et je rassemble les photos du dernier weekend au soleil, qui date déjà de plusieurs semaines en arrière.  

Accents du Sud

Le soleil. Ce n’est un secret pour personne que j’ai une relation particulière avec Marseille où, encore étudiante, j’avais vécu plusieurs mois. Cette ville m’intrigue, et son ambiance si particulière me nourrit. J’essaye d’y retourner régulièrement, au minimum une fois par an. Pour le soleil, la mer, et les navettes. J’y ai mes habitudes, quelques amis aussi, et je ne repars jamais sans mon stock de savon – glanés dans une boutique du Panier, ou à la Licorne – pour les prochains mois. A chaque excursion, je prends le temps de regarder ce que propose le MUCEM comme exposition temporaire, je sors manger au cours Ju ou à la Plaine, je vais me balader dans les vallons, et si je dors avenue de la Corse, je vais courir sur la corniche au petit matin, jusqu’au au rond point du Prado, avec les îles du Frioul en ligne de mire. Mais surtout j’étudie un peu la météo avant d’y mettre les pieds: aucun intérêt de louper le soleil lors d’un weekend méditerranéen, surtout quand à l’époque j’arrivais de Paris!

Vacances en Méditerranée

Ce qui m’avait séduite, et qui me fait toujours autant de bien, c’est que la plupart du temps, ces séjours prennent la forme de vacances Méditerranée. Peu habituée dans ma jeunesse au Sud et à ses accents très (trop?) forts, j’ai toujours beaucoup de mal à y aller en plein été. La foule, le sang chaud, l’énergie négative, j’ai eu trop de mauvaises expériences pour y retourner en juillet et en août. Mon côté breton m’ayant donné une faible tolérance à la foule, j’en ressors à chaque fois plus fatiguée qu’au début du séjour. Alors quand j’ai besoin de soleil, je préfère y aller en arrière saison, quand la température est supportable et les gens moins agressifs.

Le choix est vaste. Les Calanques à l’automne, pour la lumière du soleil couchant sur les falaises. Cassis fin octobre, lors de cette course mythique qui part du stade Vélodrome et qui finissait jadis sur la jetée du port de pêche, les pieds dans l’eau. L’arrière-pays provençal, au printemps en pleine floraison, ou un peu plus tard pour cueillir les abricots et en faire des kilos de confitures. Entre la Côte d’Azur ou la région de Marseille, il y a tellement d’endroits si mignons, où les activités ne manquent pas. J’ai plusieurs amis qui ont élu domicile dans ces petits villages méditerranéens, et qui, pour mon grand bonheur, aiment de moins en moins revenir à la grande ville. Je suis donc obligée d’aller les voir. J’ai été ravie de redescendre fin septembre pour le mariage d’un ami.

Direction Carqueiranne, vers la presqu’île de Giens, à quelques kilomètres de Toulon. Accessible en train depuis n’importe quel coin de la France, puis en voiture. La maison était à flanc de falaise, à quelques kilomètres du bourg, assez tranquille pour se reposer et avec la possibilité d’aller se baigner au réveil et de se promener dans les maquis alentours. On avait quelques pizzas, on a fait durer le brunch au soleil entre amis avant d’aller à la mairie puis faire la fête. A cette époque l’eau était encore bonne, avec un chouilla de vent. Quel bonheur de se faire plaisir simplement, pendant quelques heures, avant de rentrer plus au nord – mais au soleil tout de même!

Aujourd’hui il fait trop froid pour moi pour penser aller tremper un pied dans la Méditerranée. Mais j’ai déjà prévu d’y retourner, une fois que la saison de ski sera passée. Mes amis m’attendent, ils ont presque fini les travaux, ce sera parfait de redescendre pour les premiers rayons de soleil chauds du printemps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge