Carnet de voyages en Nouvelle-Zélande, Europe et Asie
La magie Schengen

La magie Schengen

Souvent, lors de mes voyages en Europe, j’aime faire de petits tests douaniers aux passages des pays de l’espace Schengen. Prendre la carte d’identité au lieu du passeport, ou tenter le passage sans voir à subir aucune vérification d’identité.

Ancienne habituée de l’aéroport de Genève et des commentaires désobligeants des douaniers suisses sur l’état du passeport d’un copain – passé à la machine, « le passeport, c’est l’image que vous avez de vous-même jeune homme? » – j’avais été surprise de voir l’officier catalan nullement intéressé lors de mon passage Paris-Barcelone.

Helsinki – Stockholm – Paris. Sur toute la durée de ce trajet en une escale, ma carte d’identité n’a pas quitté mon porte-monnaie. J’ai utilisé le check-in en libre-service, puis déposé mes bagages sans aucune vérification douanière. Pas de frontières, les trois pays sont membres de l’Union européenne. C’est cependant surprenant que mon identité ne soit pas vérifiée pour le contrôle des billets. Cela dit, les contrôleurs de train ne le font pas non plus.

Voilà une des plus belles réalisations de l’Union européenne: la libre circulation des personnes. Ce sont de petits riens comme ceux là, des détails avec lesquels ma génération a grandi, qui me font espérer en l’UE et ce projet communautaire qui, s’il est bien utilisé, reste une chance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge