Carnet de voyages en Nouvelle-Zélande, Europe et Asie
Que faire à Annecy en un weekend?

Que faire à Annecy en un weekend?

Annecy, son lac et ses montagnes, tout le monde en a déjà entendu parler. Le saphir dans son écrin, la Venise des Alpes, le plus bel endroit sur terre, toussa toussa. Donc oui, certes, le coin est magnifique. Mais une fois que cela a été dit, on y fait quoi?

J’ai invité des amis cet été à me rendre visite un weekend et profiter de l’appartement maternel en plein centre-ville. Il m’a fallu leur trouver des occupations autres que mon triptyque lac/amis/parents habituel (remplacer « lac » par « ski » pour le programme hivernal). J’ai creusé un peu, un peu plus loin que la requête parisienne « on veut manger une fondue », et j’ai trimbalé la troupe dans la voiture au gré des virages montagnards.

Le lac

Incontournable.
Une virée à Annecy en Août implique un plongeon dans l’eau du lac le plus pur d’Europe – mais si! Baignade à 23°C, on accède à l’eau depuis des grandes pelouses, et on peut y faire mille activités comme du paddle, du kayak, ou tout simplement nager.
J’aime le plaisir de la première baignade annuelle, où je rentre dans l’eau rive gauche, encore peu certaine de la température, avant d’oser faire quelques brasses au large, pour me retourner face au Mont Veyrier. Le spectacle de cette chaîne des montagnes est incroyable. Toute petite dans mon lac je ressens alors la grandeur de la nature à son maximum. Un de mes petits bonheurs simples.

Admirer le spectacle nécessite également de prendre de la hauteur. Vingt minutes de voiture jusqu’au col de la Forclaz – en bon savoyard, on ne prononcera pas le z – pour observer les parapentes décoller dans le soleil couchant, une des plus belles vues sur le lac et la région. Le panorama est accessible à tous, par une route très agréable (ce n’est pas Guillaume qui dira le contraire), et on peut faire de nombreuses balades autour.

Pour un côté plus bucolique, on s’arrêtera à Talloires au retour. Tout simplement parce que cette petite ville au bord de l’eau est magnifique. Petites maisonnettes en bois au bord de l’eau, des fleurs à profusion accrochées aux pontons, les montagnes au fond comme décor encore et toujours.

weekend_Annecy

Le fromage

Si j’étais honnête, je mentionnerais le fromage en premier. Qui dit Haute-Savoie dit tomme, reblochon, raclette, beaufort, abondance, et j’en passe. Un régal pour les papilles, un supplice pour les cuisses. Annecy_weekendCependant, il y a une chose que tout touriste devrait savoir: manger du fromage fondu en été, c’est pêcher. On se doit d’attendre le gel et les premières neiges, voire les feuilles d’automne au sol – vu qu’on ne plus vraiment compter sur la neige avec le réchauffement climatique. Mais là, j’avais trois parisiens peu adeptes des sports d’hiver, qui me pressaient de manger au moins une fondue, voire une tartiflette. Voire les deux.
Alors j’avoue, on a craqué. Il faisait froid, il pleuvait, on était en altitude, en balade dans une station de ski, et l’on venait de passer deux heures dans la brume à regarder brouter les vaches locales. Le cas était d’extrême urgence, et totalement justifié. Vindiou c’que cette fondue aux cèpes du 1er août était bonne! Surtout avec un coup de grolle en digestif.

Dans un registre moins extrême, mais pas forcément moins calorique, il ne faut pas hésiter à aller au marché le samedi matin, à coté du lycée Berthollet, ou dans la vieille ville le dimanche – si la foule ne dérange pas. Le choix est vaste, et frais. On a essayé le gâteau savoyard, doux comme une éponge, et la poitrine fumée dégoulinante de bonne graisse.

La montagne

Oui, même en été on peut passer un séjour à la montagne. Même lorsque l’on n’a pas de chaussures de randonnée. weekend_Annecy
Une paire de baskets et un kway suffisent. Direction les Confins, à la Clusaz. Après la station et les remontées mécaniques, continuer jusqu’au fond, à 5 kilomètres du bourg, là où la route s’arrête. Une impression de bout du monde, sous les nuages et la brume, avec pour seul échappatoire les petits sentiers menant dans les autres vallées. La petite église, et les chalets en bois au milieu des pâturages complètent ce paysage de carte postale.

Pour plus de sensations et de sport, si on a les chaussures adéquates je conseille d’aller au Parmelan, aux Glières, au sommet de la Tournette, ou plus loin, au Lac Blanc.

Puis, si avec cela vous n’êtes pas satisfaits, envoyer moi un email de réclamation.

lac_blanc

 

5 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge